Popote et Nature

Popote et Nature
Voyages dans mon univers au gré de ma cuisine, de mes vadrouilles et de mes photos naturalistes

vendredi 26 mai 2017

Avaleuse de couteaux oui mais pas en métal ! ahahah ! J'ai testé l'ensis et j'ai aimé ça !

Couteaux à l'ail et au persil ©Popote et Nature Couteaux à l'ail et au persil 

Quelles drôles de bestioles que ces couteaux ! Je suppose que comme moi, vous vous demandiez quelle tête ils avaient quand vous vous amusiez à ramasser les coquilles vides le long de la plage à marée basse. Pour en savoir un peu plus sur ces coquillages consultez comme moi la page wikipédia.
Je n'avais jamais eu l'occasion d'en trouver à proximité de chez moi, j'en avais vu en déplacement  en Charente Maritime au port de la Cotinière mais sans glacière ce jour, impossible d'en ramener pour cuisiner à la maison située à 2H30 de là.
Couteaux à l'ail et au persil ©Popote et NatureEt voilà que j'ai fini par en dégoter à côté de chez moi. Ramenés à la maison, je les ai regardés sous toutes les coutures, pensez donc ! Je levais le voile sur des années de réflexion enfantine mais quelle tête a ce drôle de coquillage ! Bon, en vrai, ce coquillage comme bon nombre de mollusques a une sale tête, il fait penser aux représentations des aliens de vos cauchemars ou des films que vous regardiez petite avec vos mains écartées sur vos yeux  (ben oui faut bien voir quand même mais être prêt à joindre les doigts, tsss tout ça alors qu'on peut juste fermer les yeux) et les pouces sur les oreilles prêts à appuyer pour couper le son , je suis sûre que ça vous parle .... 😉
Couteaux à l'ail et au persil ©Popote et Nature

Bon vous voilà avec ces bébêtes, passé le stade de la curiosité, comment les cuisiner ? Je suis partie sur une recette très simple à l'ail et au persil car c'est souvent le mieux avec les coquillages pour avoir le goût et la texture. Si vous les cuisez correctement vous aurez un coquillage fondant, agréable à manger, pas élastique du tout, je le recommande. Une belle découverte ! Et ? Vous les aimez comment les couteaux ?

Couteaux à l'ail et au persil ©Popote et Nature
Ingrédients pour 4 personnes 
- 500 g de couteaux 
- 100 g de beurre frais à température 
- 3 gousses d'ail
- 3 à 4 branches de persil frais (je préfère le plat au frisé)



Préparation 
Préparez le beurre d'ail, épluchez les  gousses d'ail et émincez les  très finement. Si vous n'y arrivez pas mixez les légèrement pour ne pas avoir trop de morceaux. Lavez le persil et hachez le très finement également ou mixez le. Mélangez l'ail et le persil et ajoutez les au beurre en mélangeant bien pour obtenir une pâte. 
Lavez soigneusement les couteaux plusieurs fois à l'eau salée pour bien éliminer le sable qui est désagréable à la dégustation. 
Faites chauffer doucement votre beurre dans une poêle, quand il est fondu et qu'il mousse, ajoutez les couteaux et faites les revenir à feu vif en faisant attention de ne pas brûler votre beurre 2 à 3 mn, baissez le feu et faites cuire environ 8 mn. Les couteaux doivent s'ouvrir et se détacher facilement quand vous les touchez. Attention ça va très vite, la cuisson est un peu délicate car il ne faut pas qu'ils cuisent trop longtemps sinon ils seront caoutchouteux . Servez aussitôt.

ACCORDS METS-VINS 

Que boire* avec ces coquillages aillés ? La suggestion de Gilles Bader du site les caves

Pas toujours facile d'accorder un plat aillé avec un bon vin qui se laissera découvrir malgré la sauce bien présente, un côte du Rhône floral et fruité fera le travail ! 

*L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération


Couteaux à l'ail et au persil ©Popote et Nature


Couteaux à l'ail et au persil ©Popote et Nature

© 2012 - 2017 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.

dimanche 21 mai 2017

Conserver sous vide : une méthode éprouvée !

boite sous videQuand vous cuisinez beaucoup comme moi, vous vous retrouvez fréquemment devant des restes de nourriture que vous ne souhaitez pas consommer le même jour. Une des solutions est de les mettre au congélateur mais certaines préparations ou aliments supportent difficilement le passage au grand froid. Vous pouvez mettre vos aliments en boite au frigo mais il faut que vous les mangiez rapidement car ils vont s'oxyder vite. 
J'ai reçu en test par Airblock récemment un système de boite sous vide qui est très malin, il permet par un système de pompe de faire le vide dans la boite. Cela permet aux aliments une plus longue conservation car ils ne vont pas s'oxyder. Vous pouvez mettre cette boite au frigo mais également la conserver à température ambiante. C'est ce que j'ai fait avec des fruits fragiles comme les fraises, elle fait un miracle en vous permettant de les conserver plus longtemps avant de vous jeter dessus goulûment ! Parfait également pour les marinades !

Airblock vend également des sachets avec une fermeture ingénieuse et rapide en différents formats. Bien pratique !

sachet conservation


Bien sûr si vous voulez aller plus loin , vous pouvez également vous lancer dans l’achat d'une machine sous vide qui vous permettra de faire des poches hermétiques et de stocker vos aliments de cette façon dans votre frigo ou votre congélateur. J’achète régulièrement ma viande chez un producteur bio local en caissette qui privilégie ce mode de conservation sous vide et je trouve cela vraiment intéressant. La viande a une plus longue conservation et sans passage au congélateur, elle reste donc plus agréable à manger et on peut la portionner plus facilement.
Je me laisserais bien tenter par une petite machine sous vide pour bénéficier de tous ces avantages  :)

mercredi 10 mai 2017

Des muffins salés à dévorer à l'apéro ou en pique nique

Muffins à la feta, tomates cerise et ail des champs © Popote et Nature Muffins à la feta, tomates cerise et ail des champs 

Voilà venu le beau temps , on peut penser à nouveau barbecue, apéritif dehors et pique-nique. Ces petits muffins faits en un rien de temps seront parfaits pour toutes ces occasions. 

ail des champs © Popote et Nature
J'ai dans mon jardin de l'ail des champs (allium oleraceum) sauvage qui pousse en quantité. Si vous habitez à la campagne, cherchez , vous en avez certainement autour de chez vous. Ces tiges dépassent depuis fin février chez moi, elles sont aujourd'hui un peu plus dures. Il faut les cueillir quand elles sont jeunes, plus tendres. Vous les reconnaîtrez facilement, elles sentent fortement l'ail.
J'aime beaucoup cuisiner avec les plantes sauvages et je m'y intéresse de plus en plus.Il y a d'abord le plaisir de la balade, l'identification des plantes, la récolte et la création de recettes. C'est tout un univers qui s'offre aux curieux de nature. Pourquoi acheter à grand frais certains produits devenus fades par leur méthode de production quand on peut déguster des plantes pleines de vitamines et de goûts. 
Alors bien sûr, ce n'est pas si simple, il faut pouvoir :
- aller sur les lieux de pousse, 
- trouver des plantes qui ont poussé dans des endroits préservés de la pollution
- savoir les reconnaître pour ne pas se tromper (certaines plantes sont très toxiques voire mortelles même à faible dose)
- savoir les cuisiner ou avoir un peu d'audace
Muffins à la feta, tomates cerise et ail des champs © Popote et Nature
Mais je trouve cette cuisine imaginative et pleine de qualités. Vous retrouverez mes recettes faites avec la nature et certaines plantes de mon jardin peu utilisées en général en cliquant sur recettes de cuisine nature.
C'est toute la joie d'habiter à la campagne dans des lieux loin de la pollution, il faut cependant, dans toute cueillette sauvage, être vigilant sur les contaminations possibles faites par les déjections animales des animaux élevés (vaches, moutons, ....attention à la redoutable douve du foie) et des animaux sauvages (renard, ragondin, ...notamment l'échinococcose). Lavez toujours consciencieusement vos cueillettes et cuisez à 60 °C au moins pendant  30 mn les végétaux que vous consommez cuits.   

Muffins à la feta, tomates cerise et ail des champs © Popote et Nature


Ingrédients pour 6 muffins
- 150  g de farine
- 1/2 sachet de levure chimique 
- 2 oeufs
- 55 g de feta 
- 10 tomates cerise 
- 5 à 8 brins d'ail des champs ou à défaut de la ciboulette 
- 75 ml de lait
2 cs d'huile
- poivre 

Préparation
Dans une jatte, mélangez la farine avec la levure et l'ail coupé en petits tronçons ajoutez les oeufs, mélangez bien. Ajoutez le lait et l'huile et mélangez pour obtenir une pâte homogène. Coupez la feta en petits dés, ajoutez les à la pâte. Mettez les tomates cerise entières dans la pâte et mélangez délicatement.
Versez dans des empreintes à muffins et mettez au four pour 15 à 20 mn .
Laissez refroidir avant de démouler délicatement. Servez à l’apéritif ou en entrée avec une salade ou emmenez les en pique-nique pour changer des sandwichs classiques :)
Muffins à la feta, tomates cerise et ail des champs © Popote et Nature
Astuce : pour cette recette j'ai mis les tomates cerise entières, elles ne se s'écrasent pas de cette façon et gardent leur côté juteux. Attention si vous n'avez pas la patience d'attendre le refroidissement des muffins avant de les dévorer car les tomates sont explosives brûlantes ;) 

ACCORDS METS-VINS 

Que boire* avec ces petits muffins ? La suggestion de Gilles Bader du site les caves


Un bourgogne aligoté  au parfum frais et franc de raisin, pomme verte et citron fera merveille avec ses notes acidulées. 

*L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération




Muffins à la feta, tomates cerise et ail des champs © Popote et Nature



Muffins à la feta, tomates cerise et ail des champs © Popote et Nature


Muffins à la feta, tomates cerise et ail des champs © Popote et Nature



Muffins à la feta, tomates cerise et ail des champs © Popote et Nature

© 2012 - 2017 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.

mardi 2 mai 2017

Que faire avec de l'ail des ours ? 3 recettes simplissimes à tester !

fromage frais à l'ail des ours © Popote et Nature3 recettes faciles à l'ail des ours 

- un beurre d'ail aux fleurs d'ail des ours  
- un fromage frais à l'ail des ours
- un pesto pour agrémenter vos pâtes ou vos tartines


Vous voyez sur de nombreux blogs passer de belles recettes faites avec de l'ail des ours. Je trouve que cette année il y en a pas mal, il semblerait que certains magasins aient décidé d'en vendre, ce qui est assez atypique pour une plante sauvage, quand verrons nous les pâquerettes et les pissenlits vendus en grande surface ? ;) 

station d''ail des ours © Popote et Nature

J'ai la chance de pouvoir aller cueillir de l'ail des ours directement dans la nature, j'ai une très belle station à côté de la maison. On profite d'une petite balade nature pour faire de la cueillette sauvage tout en prenant l'air, en faisant une bonne marche, le plaisir de vivre à la campagne.

Mais qu'est ce que l'ail des ours ? 
C'est une petite plante herbacée vivace que l'on trouve à partir de mars, avril plutôt dans des zones en sous bois, fraîches, une variété sauvage de notre ail domestique, appelée aussi ail des bois. Lisez l'article que lui a consacré le blog Sauvages du Poitou , un article instructif et humoristique comme d'habitude. Comme son cousin domestique, ce qui caractérise la plante est sa forte odeur d'ail. Quand vous avez un tapis de plante comme dans le site où je cueille, vous êtes frappé de suite par l'odeur quand vous passez à travers. Mais attention à la cueillette, cueillez feuille par feuille et vérifiez bien que c'est bien de l'ail des ours, l'odeur est caractéristique car la belle partage souvent ses parterres avec le muguet et l'arum tacheté qui sont eux, tous les deux toxiques. Malgré le soin apporté à ma cueillette, j'avais une feuille de jeune arum dépourvue encore de tâches. Heureusement je refais toujours un tri et j'ai écarté l'indésirable ! Cueillez uniquement ce que vous êtes sûrs d'utiliser, la nature est prolifique mais ne gâchez pas. Évitez de cueillir les bulbes pour préserver la ressource.  
Deuxième précaution quand vous faites des cueillettes sauvages, lavez les toujours soigneusement pour enlever la poussière, les salissures éventuelles mais également les parasites et les contaminations possibles, même si les animaux et les insectes sont peu friands de cette belle odorante ils peuvent la souiller notamment avec leurs déjections donc méfiance !

Voilà plusieurs recettes très simples à base de cette petite plante bien sympathique. Je préfère l’utiliser en version crue, le goût d'ail se perd un peu à la cuisson. J'ai fait quand même lors d'une précédente cueillette, une recette de sablés apéro au cheddar et à l'ail des ours qui était délicieuse, testez la, vous ferez des heureux !

beurre d'ail aux fleurs d'ail des ours © Popote et Nature

Un beurre d'ail aux fleurs d'ail des ours  

Ingrédients
- 250 g de beurre 1/2 sel
- une dizaine de fleurs d'ail des ours 
- 4 feuilles moyennes d'ail des ours




Préparation
Sortez le beurre du frigo environ  1H avant. Écrasez le à la fourchette, ajoutez les ombelles lavées et essorées des fleurs d'ail des ours et les feuilles lavées et ciselées finement et mélangez le tout sans trop chauffer le beurre en le travaillant trop longtemps. Le mélange va rendre un peu de liquide, évacuez le avant de mettre votre beurre en pot. 
beurre d'ail aux fleurs d'ail des ours © Popote et Nature






Vous pouvez également le mettre dans un film plastique  et le rouler pour le mettre au congélateur et l'utiliser quand ce ne sera plus la saison pour retrouver un petit goût printanier. Je l'ai tartiné sur des biscottes à l'épeautre, un vrai délice ! Pas besoin d'en manger des tonnes pour se faire plaisir.  Je privilégie généralement la cueillette des feuilles plutôt que des fleurs, c'est pour cela que je n'en ai pas fait trop, juste une plaquette pour le fun. 

beurre d'ail aux fleurs d'ail des ours © Popote et Nature

beurre d'ail aux fleurs d'ail des ours © Popote et Nature


Un fromage frais à l'ail des ours

fromage frais à l'ail des ours © Popote et NatureIngrédients pour un fromage frais
- 1 lit de lait entier de préférence
- le jus d'un citron vert
- une quinzaine de belles feuilles d'ail des ours
- sel

Préparation
Mixez grossièrement les feuilles d'ail des ours.
J'ai la chance d'avoir une fromagère Lékué mais vous pouvez faire cette recette sans l'avoir. Il vous faut juste un système pour égoutter votre fromage. Si vous achetez des faisselles en magasin, gardez les pots et notamment celui avec les trous pour égoutter votre fromage.   

fromage frais à l'ail des ours © Popote et Nature
Chauffez votre lait dans un récipient adapté au micro-ondes (ou à la casserole si vous n'aimez pas le micro-ondes ) environ 12 mn à 900 W. Sortez le du four et versez dans le lait chaud l'équivalent d'un jus de citron vert. Laissez cailler environ 30 mn, égrenez avec une fourchette pour séparer le fromage du petit lait. Au bout de ce temps, versez dans votre moule à trou pour évacuer le petit lait. Salez et ajoutez l'ail des ours haché dans le fromage. Façonnez le fromage pour le tasser un peu, mélangez bien et laissez refroidir. Avant de le mettre au frigo, évacuez le liquide résiduel. 
Servez avec de bonnes tartines de pain de campagne grillées ou en en quenelle dans une soupe de légumes verts par  exemple.  Conservez le au frais et consommez le rapidement. Comme c'est facile et rapide à faire, mieux vaut en refaire régulièrement, comme cela vous ne vous lasserez pas.

fromage frais à l'ail des ours © Popote et Nature
pesto à l'ail des ours © Popote et Nature

Un pesto pour agrémenter vos pâtes ou vos tartines


Ingrédients pour un gros pot de 200 g ou deux pots de 100 g 
- 150 ml d'huile d'olive
- 4 cs de poudre d'amandes
- 300 g de feuilles d'ail des ours
- sel et poivre
- 30 g de parmesan 

Préparation
Lavez soigneusement et essorez vos feuilles. Mixez les, ajoutez la poudre d'amandes et en laissant tourner votre mixer, ajoutez l'huile pour émulsionner et bien mélangez le tout. Ajoutez le parmesan, salez un peu et poivrez bien. Vous pouvez utiliser les tiges, les feuilles, les fleurs et les boutons si vous en avez ramassés.
Vous pouvez congeler vos pots pour une dégustation future. 

pesto à l'ail des ours © Popote et Nature


Ce pesto se conserve environ 2 semaines au frigo, couvrez le d'huile pour une meilleure conservation et éviter l'oxydation. Mieux vaut en faire des petits pots pour les manger rapidement. 
La saison de l'ail des ours est assez étendue, j'ai commencé à en ramasser en mi février et début mai toute la station est en fleurs donc la cueillette est possible encore une dizaine de jours encore. Servez vous avec parcimonie et revenez vous promener et refaire une cueillette. Vous profiterez comme cela de l'évolution de la végétation aux alentours : pour ma part, des jonquilles sauvages au début, des jacinthes sauvages en ce moment et toutes les petites fleurs printanières bien agréables à regarder et à collecter également pour certaines :) 

pesto à l'ail des ours © Popote et Nature

© 2012 - 2017 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.

vendredi 21 avril 2017

Un bon gros gâteau aux pommes pour l'anniversaire d'une belle amie !

Moelleux pommes amande © Popote et NatureMoelleux pommes amande

Bonjour les gourmands, tout d'abord un peu de news !

Plus beaucoup de temps pour rien en ce moment avec un job à plein temps et 2H30 de transport par jour minimum, donc mes fourneaux me voient moins souvent hormis pour préparer ma gamelle et assurer le quotidien. Vous avez donc un peu moins de parution sur le blog et pour l’instant j'ai mis en stand by également la transition de celui ci vers un site wordpress. Je rentre trop tard le soir pour me remettre devant l'ordi. Donc je continuerai quand je reverrai un peu le jour...

Mais j'aime quand même faire un peu de gâteaux pour régaler ma tribu et mes amis, seulement je reste dans la simplicité d’exécution et avec un minimum de temps de préparation.

Moelleux pommes amande © Popote et Nature
Voilà donc un petit gâteau tout simple aux pommes, facile à réussir même pour un débutant en cuisine !
Il est à mi chemin entre un gâteau et un clafoutis niveau texture. Ajoutez une boule de vanille ou un pschitt de chantilly et servez le tiède si vous souhaitez.



Je propose ce gâteau pour Compile moi un Menu d'avril. Compile moi un Menu est un défi mensuel organisé par Sandra du blog Encore un gâteau et Natly du blog Une cuisine pour Voozenoo et pour ce défi du mois d'avril on fait la fête d'une des organisatrices qui va fêter ses  ... TUUuuuuuuuuuut ....printemps !😸 J'ai nommé ma corrézo-marseillaise : Natly !
Malgré mon emploi du temps dément je ne pouvais pas râter son anniv ! Bon anniversaire ma Cikrane ! 
Je pense que ce petit gâteau va te plaire,  il est moelleux comme toi et fait avec des pommes de ta région d'adoption ;) Bisoooouuuuus ! Manque plus qu'un p'tit coup de Birlou à trinquer avec toi et ça serait parfait !


Moelleux pommes amande © Popote et NatureIngrédients pour 6 personnes 
-  3 oeufs
- 150 ml de lait
- 3 pommes du Limousin voisin
- 200 g de poudre d'amandes 
- 100 g de farine 
- 50 g de sucre vanillé maison si possible 
- amandes effilées

Préparation
Battez les œufs avec le sucre, ajoutez la poudre d'amandes et la farine. Versez le lait petit à petit et mélangez pour qu'il n'y ait pas de grumeaux.
Beurrez un moule à manqué. Préchauffez le four à 210 °C. 
Pelez les pommes, coupez les en quartiers puis en petits morceaux. Disposez les sur le fond du moule, parsemez d'amandes effilées et enfournez pour 20 mn environ.
J'ai un four à chaleur tournante donc il a cuit très vite. Si vous utilisez un four classique, prévoyez un peu plus de temps mais de toute façon c'est un gâteau qui va cuire vite donc surveillez le !

Astuce 
Utilisez du sucre vanillé pour le parfumer, faites en maison, c'est très facile ! Quand vous grattez une gousse de vanille pour un dessert, mettez la gousse grattée dans un pot avec du sucre et attendez environ 3 semaines, la gousse va donner  son parfum au sucre et vous verrez nettement la différence niveau goût.

Moelleux pommes amande © Popote et Nature

Moelleux pommes amande © Popote et Nature

© 2012 - 2017 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.

lundi 17 avril 2017

Un cheesecake aux fraises en habit de printemps

Verrines de cheesecake aux fraises, à la grenade et aux sablés de Retz ©Popote et Nature
Verrines de cheesecake aux fraises, à la grenade et aux sablés de Retz

Voilà avec plaisir le retour des fraises françaises sur les étals, cela fait du bien de sortir des oranges et des pommes en dessert. Et les fraises se prêtent magnifiquement à plein de desserts variés. Je suis encore fan des verrines même si certains peuvent trouver ça "has been", je m'en moque, je ne suis pas les tendances en général et encore moins en cuisine, je me fais plaisir et je fais plaisir aux autres c'est mon seul leitmotiv. J'adore toujours autant mettre de la nature dans mes plats. Aujourd'hui une déco mais pas que ;) avec cette petite fleur printanière qu'est la pâquerette.

Verrines de cheesecake aux fraises, à la grenade et aux sablés de Retz ©Popote et Nature
Si jolie dans les parterres en ce moment saviez vous qu'elle se mangeait ? C'est la question que m'a posé mon mari, toujours interpellé par les ingrédients "bizarres" que je peux ajouter dans mes plats ;) . Eh bien elle se mange mais ne se cueille pas n'importe où ! Lisez cet excellent article des Jardins de Pomone sur la pâquerette et ses usages en cuisine, une vraie mine de renseignements !


Verrines de cheesecake aux fraises, à la grenade et aux sablés de Retz ©Popote et Nature








Ingrédients pour 4 à 6 personnes selon la taille de vos verrines
- 300 g de fraises
- 1/2 grenade
- 120 g de sablés de Retz (sablés à la noix de coco)
- 50 g de beurre
- 250 g de mascarpone
- 100 g de fromage frais type st Moret 
- 2 cs de crème fraîche liquide à 30 % MG
- 3 cs de sucre
- poivre noir
Verrines de cheesecake aux fraises, à la grenade et aux sablés de Retz ©Popote et Nature

Préparation
Mettez les sablés dans un sac congélation, fermez le et avec votre rouleau à pâtisserie, écrasez les sablés. Faites fondre le beurre et ajoutez le dans un bol aux sablés écrasés, mélangez bien pour amalgamer le tout.Répartissez dans les verrines et tassez bien.
Fouettez le mascarpone avec le fromage frais et la crème fraîche, ajoutez le sucre. Répartissez la crème dans les verrines sur les sablés. Homogénéisez la crème en tournant avec une petite cuillère. Coupez les fraises en tronçons et répartissez les sur la crème. Poivrez un peu avec un bn poivre noir pour faire ressortir le parfum des fraises.
Égrenez la grenade et répartissez la sur les fraises. Mettez au frais 2 H environ. Sortez les verrines 1/4 d'heure avant de les déguster pour que les fraises ne soient pas trop froides.

ACCORDS METS-VINS
Que boire* avec ce dessert aux fruits ? La suggestion de Gilles Bader. 

Il n'est pas toujours aisé d'associer un dessert sucré avec un vin, un crémant d'Alsace minéral et fruité, sur des touches d'iode et de fraises fera merveille en association avec ces petites verrines crémeuses et biscuitées


*L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération
Verrines de cheesecake aux fraises, à la grenade et aux sablés de Retz ©Popote et Nature

Verrines de cheesecake aux fraises, à la grenade et aux sablés de Retz ©Popote et Nature

© 2012 - 2017 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...